Décret Tertiaire : la collecte des données historiques de consommation

18/05/2021
Partager le dossier:

Dans le cadre du dispositif éco-énergie tertiaire, vous devrez dès septembre 2021 transmettre vos données de consommation de l’année N-1 sur la plateforme OPERAT de l’Ademe. Si vous vous appuyez sur la méthode relative pour répondre aux objectifs du Décret Tertiaire, vous devrez également définir une année de référence, comprise entre 2010 et 2019, pour chacun de vos bâtiments. Pour cela, il est nécessaire de collecter vos données historiques de consommations.

 

Quelles sont les sources de données disponibles ?

Les données historiques peuvent être collectées auprès de trois sources différentes :

  • Les distributeurs d’énergie
  • Les fournisseurs d’énergie
  • Les données dont vous disposez en interne

 

Les données distributeurs

Les données disponibles auprès des distributeurs (Enerdis, GrDF, etc.) sont composées des données techniques et contractuelles ; de l’historique des consommations, des puissances atteintes et des dépassements de puissance ; ainsi que de l’historique des courbes de charge.

 

Point de vigilance 

L’historique de ces données est souvent limitée. Pour Enedis, vous pourrez remonter jusqu’à 24 mois ; pour GRDF vous pourrez remonter jusqu’à 3 ans pour les données quotidiennes et 5 ans pour les données mensuelles. Concernant les distributeurs locaux, cela varie d’un distributeur à l’autre, vous devrez vous rapprocher d’eux afin de connaître les données historiques dont ils disposent.

Pour récupérer les données dont vous être propriétaires ou gestionnaire, ou pour déléguer cette démarche à un tiers, il vous suffit de remplir un formulaire distributeur.

 

Les données fournisseurs

Les données disponibles auprès des fournisseurs d’énergie (Engie, EDF, Total, etc.) sont liées aux consommations mensuelles d’énergie (kWh), disponibles sur vos factures. Vous pourrez ainsi récupérer les données pour l’ensemble des compteurs pour lesquels vous payez les factures.

L’historique des données disponibles dépend de la date à laquelle le fournisseur a mis en place la digitalisation des factures et de la date de démarrage de votre contrat. Comme pour les données distributeurs, vous pouvez également déléguer l’accès à ces données à un tiers.

 

Conseil 

Pour mettre en place une stratégie énergétique efficace et répondre aux objectifs du dispositif éco-énergie tertiaire, nous vous conseillons de fiabiliser les données récupérées. Il existe parfois des écarts entre les données distributeurs et fournisseurs. Si cela arrive, nous vous conseillons de vous baser sur les données fournies par les distributeurs.

 

Les données internes

Les données disponibles dépendent de ce dont vous disposez en interne (factures digitalisées, factures en format papier, tableau Excel avec vos historiques de consommation, audits énergétiques, rapport RSE, etc.). Ces données sont bien souvent éparpillées et nous vous conseillons dans un premier temps de les rassembler afin d’avoir un aperçu de la totalité des données historiques dont vous disposez.

 

Astuce 

Sachez qu’il existe des techniques, comme le scraping, qui permettent de lire automatiquement vos factures (format digitalisé ou PDF natif)  et ainsi d’automatiser la collecte des données.
Pour les factures au format papier, vous pouvez déléguer la lecture et la collecte des données à des tiers, comme des entreprises adaptées ou des ESAT.  

 

Dispositif éco-énergie tertiaire : quelle méthode de calcul choisir ?

Pour calculer les économies et atteindre les objectifs fixés par le Décret Tertiaire, vous avez le choix entre deux méthodes :

  • la méthode dite « relative »
  • la méthode dite « absolue »

Ces deux méthodes ont été détaillées dans l’arrêté « méthode » publié au Journal Officiel le 3 mai 2020.

Les données historiques de vos consommations seront utiles si vous choisissez la méthode dite « relative », qui consiste à sélectionner une année de consommation énergétique de référence pour vos bâtiments, entre 2010 et 2019, ajustée en fonction des variations climatiques.

 

Lire également
  • Financement
Zoom sur le programme LUM’ACTE
Zoom sur le programme LUM’ACTE
19/09/2022
Face aux enjeux écologiques et économiques que représente l'éclairage public, la FNCRR a créé un sous-programme de l’ACTEE (Action des Collectivités Territoriales pour l’Efficacité Énergétique), appelé Lum’Acte et dédié à la rénovation de l’…
  • Communes
  • Département
  • Régions
Sobriété énergétique des collectivités
Sobriété énergétique des collectivités
19/09/2022
Dans le cadre du grand plan de « sobriété énergétique » le Président de la République a demandé de réduire les consommations énergétiques françaises de 10% d’ici 2024 pour accélérer la lutte contre le changement climatique. Des objectifs ambitieux…
  • Communes
  • Département
  • Intercommunalités
  • Métropoles
  • Régions
association Amorce
COLLOQUE ENERGIE AMORCE : Quelles transitions énergétiques des territoires face à la flambée des prix des énergies ?
22/06/2022
L’association Amorce organise un colloque le 28 juin 2022 à 9h